OS X : monter automatiquement un disque avec ntfs-3g

11 septembre 2007

Boot Camp drive
iconL’installation de ntfs-3g sous Mac OS X est relativement simple (et succinctement décrite dans un tutoriel précédent), mais il reste un hic : au démarrage de Mac OS X, les disques NTFS sont montés avec le pilote par défaut, qui ne permet que la lecture - il faut alors démonter chaque disque NTFS, puis le remonter avec ntfs-3g. C’est un peu pénible, et certainement pas optimal.

Il existe cependant un petit hack permettant de monter automatiquement les disques ntfs-3g au démarrage : il s’agit en résumé de remplacer le binaire de montage par défaut de Mac OS X par un petit script effectuant la même opération, mais en utilisant ntfs-3g. Notez toutefois que cette manœuvre est risquée et potentiellement dangereuse - soyez avertis et prudents !

Assurez-vous avant de commencer de disposer de l’utilitaire ntfsprog, en plus de ntfs-3g, qui est normalement inclus dans le package de Daniel Johnson. Ensuite, ouvrez un éditeur de texte, et copiez-y le script ci-dessous :

#!/bin/sh
VOLNAME=${2%/}
VOLNAME=${VOLNAME##*/}
OPTS="-o default_permissions,locale=fr_FR,volname=$VOLNAME"
/usr/local/bin/ntfs-3g $@ $OPTS

Enregistrez ce fichier sur le Bureau, en texte brut, sous le nom “mount_ntfs”, sans extension. Ouvrez ensuite un Terminal, et entrez les commandes suivantes :

sudo mv /sbin/mount_ntfs /sbin/mount_ntfs.old
sudo cp mount_ntfs /sbin
sudo chown root:wheel /sbin/mount_ntfs
sudo chmod 555 /sbin/mount_ntfs

Redémarrez ensuite, et vérifiez que vos disques NTFS sont maintenant bien accessibles en écriture. En cas de problèmes, renommez le fichier /sbin/mount_ntfs.old en /sbin/mount_ntfs pour restaurer le montage original des disques.

Cette astuce provient directement d’un sujet du forum de support ntfs-3g, n’hésitez pas à aller y faire un tour - notemment pour trouver une version du script plus évoluée, qui supporte les espaces dans les noms des volumes NTFS.

Discussion, liens, et tweets

J’écris des sites web, des logiciels, des applications mobiles. Vous me trouverez essentiellement sur ce blog, mais aussi sur Mastodon, Twitter, parmi les Codeurs en Liberté, ou en haut d’une colline du nord-est de Paris.