RayTracing : état de l'art

24 janvier 2008

Raytracing
refectionsOn n’a jamais vraiment cessé de parler du raytracing. Cette méthode de rendu d’images 3D consiste, plutôt que de dessiner des polygones et des textures, à tracer des rayons depuis la caméra, et à voir sur quels objets ils rebondissent. Avantages : une excellente gestion des reflets et des ombres, pour un rendu magnifique.

L’idée est simple, mais demande une puissance monstrueuse — jusqu’à présent, c’était principalement un truc de geeks cherchant à tester les limites de leurs cartes graphiques. Cela dit, avec l’arrivée des processeurs à 4 ou 8 cœurs, massivement parallèles, la technique commence à devenir intéressante du point de vue temps de calcul. Un article d’un chercheur chez Intel montre en effet qu’au delà d’un certain nombre de polygones, le raytracing devient beaucoup plus efficace que la rasterisation.

Raytracing performances

Cet article fait donc le point sur l’état de l’art, et se demande si nous aurons vraiment une période de cohabitation raytracing/rasterisation, qui n’aurait aucun sens d’un point de vue technique. Plus concrètement, il montre aussi comment le raytracing permettrait d’améliorer et de simplifier significativement des jeux comme Portal.

Discussion, liens, et tweets

J’écris des sites web, des logiciels, des applications mobiles. Vous me trouverez essentiellement sur ce blog, mais aussi sur Mastodon, Twitter, parmi les Codeurs en Liberté, ou en haut d’une colline du nord-est de Paris.