Apprendre le Lisp

25 mars 2008

Ca fait un certain temps que je fantasme sur le Lisp. Mais cette fois ci c’est décidé, je m’y met : j’ai commencé à apprendre le Lisp depuis quelques jours. Expériences jusqu’ici :

Le langage Lisp

A première vue, le Lisp est effectivement un chouette langage. C’est encore très vivant, il y a plein d’implémentations et de bibliothèques différentes, des bindings avec des tas d’autres langages — j’ai même découvert des sites web dynamiques écrits en Lisp !

C’est un style de programmation assez différent (déclaratif au lieu d’être fonctionnel), que l’on découvre assez agréable, élégant, et tout. Il n’y a que quelques principes fondateurs, desquels tout découle, ce qui rend le langage finalement assez facile à apprendre : rapidement, on se retrouve à penser en Lisp plutôt qu’en fonctionnel.

D’autre part, tout le monde insiste beaucoup sur la grande flexibilité de Lisp, et c’est vrai : on peut programmer autant en style fonctionnel (boucles, déclarations de variables, etc.) qu’en style déclaratif — il est également possible de faire de l’orienté objet ou aspect.

Logiciels et tutoriels : comment démarrer

Les tutoriels sur le Lisp sont légion — mais un peu trop légion, justement : on ne sait pas par quoi commencer. Voici une rapide sélection de bons documents, pour débuter ou approfondir :

Quand au choix d’un interpréteur Lisp, j’utilise pour l’instant Clozure CL, qui fonctionne sur tous les bons Macs — mais il y a certainement plein d’autres bonnes choses.

Conclusion

Le Lisp mérite vraiment qu’on y jette un œil, même sans l’apprendre à fond. C’est souple, puissant, et surtout sa réputation légendaire d’élégance n’est pas usurpée. Et puis apprendre de nouveaux langages, saybien :)

Discussion, liens, et tweets

J’écris des sites web, des logiciels, des applications mobiles. Vous me trouverez essentiellement sur ce blog, mais aussi sur Mastodon, Twitter, parmi les Codeurs en Liberté, ou en haut d’une colline du nord-est de Paris.